Rechercher

La culpabilité








La culpabilité c'est un sentiment. Celui d’être coupable, fautif. Lorsqu'on culpabilise, on se blâme, on s’accuse, on se justifie pour quelque chose.

Mal faire et faire mal sont à l’origine de la culpabilité. La culpabilité se déclenche dans des moments précis particuliers pour chacun de nous.

Nous ne sommes pas égaux face à la culpabilité. Certains se sentiront coupables dans une situation alors qu'un autre pas du tout. Ainsi, certaines personnes ressentent plus de culpabilité que d'autres.


La culpabilité c'est un cercle vicieux. Plus tu te sens coupable, plus que tu te promets de ne plus recommencer et plus tu récidives.


Ce cercle vicieux, est omniprésent, et il renforce l'échec. Il dévalorise, il fait perdre confiance en soi, l'estime de soi diminue également. Il faut absolument enrayer ce cercle.

Pourquoi je culpabilise ? Qu'elles sont mes pensées ? Par quels comportements s'accompagnent-elles ? Ai-je réellement fais quelque chose de mal ? Qu'est ce que je peux mettre en place pour changer quelque chose ?









La culpabilité s'exprime de manières différentes, pour les regrets, les remords et l'auto-culpabilisation nous remarquons des comportements d'intériorisation :

  • Silences et secrets

  • Repliement sur soi

  • Fusion, confusion (dépendance)

  • Auto-punition ou auto-sabotage

  • Mutilation

  • Maladies graves, suicides, dépression


Pour la culpabilisation, nous observons surtout des comportements d'extériorisation :

  • La justification et l'excuse

  • Le déni

  • L’accusation et le jugement

  • La punition

  • La violence


Cependant, lorsque la culpabilité n'est pas pathologique, elle peut être bénéfique. Elle nous signale que nous avons mal agi, transgressé nos valeurs, nos principes moraux. Elle nous rend plus empathiques, plus sensibles à la souffrance des autres, et nous amène à nous excuser plus rapidement.

C'est un sentiment utile, structurant qui garanti notre conscience du bien et du mal.










La culpabilité repose sur une morale. Une morale que nous nous sommes construite, que nous avons apprise, ou qu'on nous a inculquée étant enfant.

Exemple : Quand je mange, je culpabilise car la morale dit « il est interdit de manger entre les repas »


Demandez-vous

Qui a édicté cette règle ?

Si je la transgresse cela fera de moi une mauvaise personne?

Pourquoi je suis cette règle?

Quel rapport à t-elle avec mes valeurs?



Nietzsche parle d'étudier la « valeur d’une valeur »








Reconnaitre

Ecouter son sentiment de culpabilité, et le reconnaitre. Sans être dans le déni sinon vous ne pourrez pas avancer.


Accepter

Accepter que nous faisons de notre mieux, que nous faisons avec les ressources que nous avons sur le moment. Accepter qu'on ne peut pas revenir en arrière.

Accepte également que tu es un être humain avec tes peurs, tes faiblesses et tes limites du moment.

Accepte-toi dans ce comportement même si tu n’es pas d’accord. Plus tu t’acceptes et plus tu changes.


Admettre

Admettre que nous avons le droit de ressentir et de faire ce que nous faisons. J'ai le droit de me sentir mal, j'ai de droit d'être en colère, j'ai le droit de manger, j'ai le droit de me reposer, j'ai le droit de me sentir mal... C'est ok, on ne peut pas être bien tout le temps.


Echanger

Ne pas laisser les autres nous culpabiliser. Parvenir à négocier, à combiner l'assouvissement de ses propres besoins avec ceux de son entourage.


Prendre conscience

Quand tu culpabilises, réalise que ce n’est pas toi dans ton cœur qui t’accuse, mais le mental qui se base sur les morales apprises dans le passé ce qui crée des peurs et par la suite des comportements que tu as de la difficulté à accepter.


Observer

Observe quelle est la croyance ou la peur qui te fait sentir coupable. Pose-toi les questions citées plus haut.


Se questionner

Pour démonter la culpabilité non justifiée, nous pouvons utiliser le libre arbitre.

C'est le fait de pouvoir agir librement et en connaissance de conséquence.

Se demander : Ai-je eu la possibilité de faire autrement? Avais-je pleinement connaissance de toutes les conséquences en agissant comme cela?

Vous n'êtes pas coupable mais responsable. La culpabilité peut devenir la responsabilité.





217 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout